Rechercher

Parlons plug-ins...

En avoir beaucoup ? Avoir juste ceux dont on a besoin ? Vaste débat. Mais lorsqu'il s'agit d'un studio pro, il faut couvrir une large palette, afin de pallier à tous les besoins, toutes les envies. Le fait est que comme beaucoup de monde j'en ai accumulé beaucoup... puis j'ai épuré car au bout du compte, les goûts et les couleurs, les préférences, font que j'utilise souvent les mêmes.

Malgré tout, j'aime rechercher les nouveautés, les plugs qui m'apportent quelque chose. Je possède des émulations de tranches de console SSL inclus dans le bundle d'une marque réputée, mais il n'y a jamais eu moyen de les faire fonctionner sur mon PC, et le SAV est pitoyable. Mais j'ai fini par trouver l'équivalent chez Plugin Alliance, qui sonne remarquablement bien et me donne un grain que j'apprécie énormément...

Le Eddie Kramer donne une "patate" et une présence bienvenues aux sons de batterie. La précision des Q eq de Waves permet de fignoler les petites résonnances, le H Delay a un son bien vintage malgré son souffle important.


Les Native Instruments sont bien évidemment présents, avec le Guitar Rig par exemple, désormais un classique, ou le Vandal de Magix qui a bluffé mon guitariste pourtant dubitatif au départ. Le monde libre, très actif, est aussi une mine pour découvrir des plug ins gratuits ou sharewares très étonnants comme par exemple le Molot, un compresseur vintage au look soviétique (il y a même une version avec toutes les inscriptions en russe) et au son tube affirmé, ou son contraire, le FirComp, simple et dépouillé, et d'une transparence totale, même poussé dans ses retranchements... J'aime bien aussi le BootEq, assez moëlleux...


Concernant les reverbs, il y a pléthore. Ma préférée du moment est la VariVerb, je l'utilise le plus souvent, d'autant qu'elle sait fonctionner en multicanal. Immersif ! J'aime bien m'amuser aussi avec Speakerphone et ses ambiances imagées. En parlant de surround, la montée en puissance du binaural m'a poussé à acheter, pour débuter, le Binauralizer de Noise Makers, et en tant que chasseur de sons (field recording) de quoi enregistrer en binaural. On en reparlera dans un prochain post. Enfin, les plugs de finition et de mastering sont en bonne place, avec l'incontournable Ozone d'Izotope, mais aussi l'AM Munition de Magix. Et on vérifie la normalisation avec Nugen Mastercheck, un outil formidable pour contrôler non seulement ses niveaux sous toutes les normes, mais aussi pour entendre en live ce votre mix donnera sous les différents formats et taux de compression (mp3, AAC, Ogg, etc...).

Ce ne sont que quelques exemples d'une longue liste de plugs choisis pour faire le son d'Ursus Studio.

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout